Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Les Curie, illustres aînés

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Marc Zamansky, dernier doyen honoraire de la faculté des sciences de Paris

La matérialisation de la pensée scientifique au coeur de Paris

En 1941, élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, alors qu’il est encore étudiant, Marc Zamansky entre dans la résistance en intégrant le réseau Mithridate et s'engage dans les Forces françaises libres. Il est arrêté en 1943 et ...

» En savoir +

Quelques dates

  • 1968 : éclatement de la Faculté des sciences
  • 1971 : création de "l'université Paris 6"
  • 1974 : Paris 6 devient "université Pierre et Marie Curie"
  • 2007 : "UPMC", nom officiel de l'université

Pierre et Marie Curie, illustres aînés

Pierre Curie est né à Paris en 1859. Physicien, il découvre avec son frère Jacques la piézo-électricité en 1880 et construit le premier quartz piézoélectrique permettant de mesurer de faibles quantités d’électricité.

Marie Sklodowska naît à Varsovie en 1867. Elle est également physicienne.

Ils se marient en 1895 et poursuivent ensemble des travaux sur la radioactivité naturelle découverte en 1896 par un autre grand physicien, Henri Becquerel, à partir d’un sel d’uranium. En 1898, ils isolent deux nouveaux éléments qu’ils appellent polonium et radium. Suite à leur découverte de la radioactivité et l’étude de ses rayonnements, ils se partagent avec Henri Becquerel le prix Nobel de physique en 1903.

Après la mort de Pierre en 1906, Marie Curie poursuit ses travaux sur les éléments radioactifs et se voit de nouveau récompensée par l’illustre jury en 1911, en chimie cette fois, pour la détermination du poids atomique du radium et l’étude de ses propriétés.

Femme exceptionnelle, elle devient le premier professeur titulaire de la chaire de physique générale à la Sorbonne en 1906, première femme à l’Académie de médecine en 1922 et surtout obtient par deux fois la récompense du Nobel. Elle s’éteint en 1934. Le 20 avril 1995, les cendres de Pierre et Marie Curie sont solennellement transférées au Panthéon à Paris. Marie Sklodowska-Curie fut la première femme à y entrer pour ses mérites propres.

Leurs découvertes fondamentales auront permis de modifier la perception et d’approfondir la compréhension de la structure de la matière.



Dans cette rubrique