Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Les Médailles Fields

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Marc Zamansky, dernier doyen honoraire de la faculté des sciences de Paris

La matérialisation de la pensée scientifique au coeur de Paris

En 1941, élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, alors qu’il est encore étudiant, Marc Zamansky entre dans la résistance en intégrant le réseau Mithridate et s'engage dans les Forces françaises libres. Il est arrêté en 1943 et ...

» En savoir +

Quelques dates

  • 1968 : éclatement de la Faculté des sciences
  • 1971 : création de "l'université Paris 6"
  • 1974 : Paris 6 devient "université Pierre et Marie Curie"
  • 2007 : "UPMC", nom officiel de l'université

Les lauréats de la Médaille Fields

La médaille Fields est la plus haute distinction qu’un mathématicien de renom puisse espérer.

C’est au congrès international des mathématiciens de 1924, à Toronto, que le mathématicien canadien John C. Fields, proposa de décerner des médailles pour récompenser des progrès remarquables en mathématiques. Fields regrettait l’absence d’un prix Nobel en mathématiques.

Les premières “médailles Fields” furent décernées au congrès d’Oslo en 1936. Fields souhaitait que la médaille soit une récompense mais aussi un encouragement. C’est pourquoi la médaille est donnée à des mathématiciens qui ont moins de 40 ans.

Deux à quatre médailles Fields sont décernées tous les 4 ans, lors de la cérémonie d’ouverture du congrès international des mathématiciens.

Au total, 55 médailles ont été décernées depuis 1936, dont 12 à des Français.

6 d'entre eux sont docteurs de l'UPMC ou de la Faculté des sciences de Paris (dont l'UPMC est la principale héritière), ou y ont exercé comme enseignant-chercheur.



Dans cette rubrique