Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Remise du titre de DHC au Prince Albert II de Monaco

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Marc Zamansky, dernier doyen honoraire de la faculté des sciences de Paris

La matérialisation de la pensée scientifique au coeur de Paris

En 1941, élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, alors qu’il est encore étudiant, Marc Zamansky entre dans la résistance en intégrant le réseau Mithridate et s'engage dans les Forces françaises libres. Il est arrêté en 1943 et ...

» En savoir +

Quelques dates

  • 1968 : éclatement de la Faculté des sciences
  • 1971 : création de "l'université Paris 6"
  • 1974 : Paris 6 devient "université Pierre et Marie Curie"
  • 2007 : "UPMC", nom officiel de l'université

Remise du titre de DHC au Prince Albert II de Monaco

Mardi 21 mars 2017, dans le grand salon de la Sorbonne, S.A.S le Prince Albert II de Monaco a reçu les insignes de Docteur Honoris Causa par Jean Chambaz, président de l'UPMC.

S.A.S. le Prince Albert II est le quatorzième souverain de la principauté de Monaco depuis le 6 avril 2005. En juin 2006, il crée la fondation Prince-Albert-II-de-Monaco vouée à la protection de l’environnement et au développement durable. Les changements climatiques, la biodiversité et l’eau sont les trois axes principaux de cette fondation. Fortement engagé, il s’est rendu sur les deux pôles afin d’alerter l’opinion publique sur la question du changement climatique.

Mardi 21 mars, c'est cet engagement qui a été honoré, ainsi que son implication dans la lutte contre le changement climatique et en faveur de la biodiversité et surtout de la mer, notamment à travers la fondation qu’il préside.

S.A.S. le Prince Albert II a en effet choisi d’engager sa responsabilité de chef d’Etat dans les enjeux environnementaux. L’un de ses premiers actes a été de ratifier le Protocole de Kyoto. Fin 2011, il s’est vu confier la préparation du volet « océans » de la conférence de Rio+20 par le secrétaire général des Nations-Unies. Il a également été porteur du rapport spécial Océan du GIEC, au sein duquel les équipes de l’UPMC jouent un rôle majeur, qui a amené l’université à être choisie comme second site d’accueil avec l’UNESCO de la conférence scientifique internationale de juillet 2015 préparant la COP21. L’UPMC a préparé cette conférence toute l’année 2015 par l’initiative « Demain le climat » mobilisant chercheurs, étudiants et public. 

En janvier 2009, S.A.S. le Prince Albert II a soutenu l’initiative de scientifiques sur l’acidification des océans à travers la « Déclaration de Monaco », qui a impulsé en 2010 la Monaco Blue Initiative.

Par ailleurs, la fondation du Prince Albert II soutient spécifiquement depuis des années, la recherche menée au sein des observatoires océanologiques de Banyuls et Villefranche de l'UPMC, qui ont joué un rôle majeur dans l’émergence de la biologie marine et de l’océanographie en Europe. À travers ses équipes, l’UPMC est engagée dans la problématique arctique avec la fantastique expédition Tara et, en ce moment, à l’expédition Tara Corail sur l’échantillonnage du plancton des massifs coralliens.   

 

 ©Pierre Kitmacher - UPMC

En savoir plus

Observatoire océanologique de Banyuls-sur-merNouvelle fenêtre

Observatoire océanologique de Villefranche sur merNouvelle fenêtre

Site demain le climatNouvelle fenêtre

 



24/03/17