Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Première découverte d'une exoplanète pour Sphère

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Claire de Thoisy-Méchin
Attachée de presse,
tél. 01 44 27 23 34

courriel : claire.de_thoisy-mechin@upmc.fr

Première découverte d'une exoplanète pour Sphère

Installé depuis 2014 sur le Très grand télescope (VLT) de l'ESO au Chili, l'instrument européen Sphère vient d’obtenir pour la première fois le cliché d’une exoplanète grâce à des méthodes de détection directe. Réalisée par une équipe internationale comprenant des chercheurs de l'institut de planétologie et astrophysique de Grenoble (CNRS/Université Grenoble Alpes), du laboratoire d'astrophysique de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université), du laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris/CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot), du laboratoire Lagrange (Observatoire de la Côte d'Azur/CNRS/Université Nice-Sophia Antipolis1), du centre de recherche astrophysique de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1/ENS Lyon/CNRS) et de l’Onera, elle paraîtra prochainement dans la revue Astronomy & Astrophysics.

A ce jour, seule une poignée d’exoplanètes a pu être observée de manière directe sur les 3600 qui ont été détectées depuis 1995. D’une masse de 6 à 12 fois celle de Jupiter, HIP65426b est une planète jeune et massive qui orbite autour d'une étoile brillante à rotation rapide, située dans l’association d’étoiles du Scorpion-Centaure.

Cette découverte soulève de nouvelles interrogations sur la formation des systèmes extrasolaires.

 

© le Très Grand Télescope, tous droits réservés

En savoir plus

Télécharger le communiqué de presse completNouvelle fenêtre



07/07/17