Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Maladie d’Alzheimer : quand la cellule unique se livre…

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Maladie d’Alzheimer : quand la cellule unique se livre…

La maladie d’Alzheimer se caractérise par une accumulation anormale dans le cerveau des protéines tau et amyloïdes qui s’agrègent sous forme de plaques. Marie-Claude Potier, directrice de recherche CNRS et co-responsable de l’équipe « Maladie d’Alzheimer, maladies à prions » à l’institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM, UPMC/CNRS/Inserm), étudie depuis longtemps les mécanismes de déclenchement de la maladie. Elle s’intéresse notamment au rôle des lipides dans la sécrétion et le transport neuronal d’un peptide spécifique ainsi qu’à la toxicité de celui-ci. Avec sa collègue Luce Dauphinot, elle a développé un nouveau dispositif microfluidique qui permet de sélectionner, de manipuler et d’étudier des cellules uniques.

 

Au-delà des besoins de l’équipe de l’ICM, ce type d’outil de recherche qui sert à l’ensemencement de clones cellulaires (génération de lignées stables) et à l’analyse de quantités très faibles d’ARN, présente un grand intérêt pour l’analyse transcriptomique à l’échelle de la cellule unique en neurologie, en cancérologie et plus généralement dans la réalisation de diagnostics.

 

Considérant la modularité de la technologie, la rapidité de son utilisation et le nombre d’applications envisageables, la SATT Lutech et Marie-Claude Potier ont décidé de mettre en place un programme de maturation pour le développement de cette technologie brevetée. L’objectif qui a été fixé pour le programme dès le printemps 2015 est la réalisation d’un prototype robotisé complet et l’obtention d’une preuve de concept consolidée afin de pouvoir rapidement transférer la technologie vers une entreprise.

 

Le programme est aujourd’hui en cours de finalisation et différentes lignées cellulaires sont testées. Les résultats prometteurs ont convaincus une société spécialisée dans la microfluidique de valider la compatibilité de cette technologie avec ses robots.

Pour en savoir plus :

Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM, UPMC/CNRS/Inserm), équipe « Maladie d’Alzheimer, maladies à prions » Nouvelle fenêtre

 

La SATT LutechNouvelle fenêtre

 

À lire : « Se souvenir des belles choses »Nouvelle fenêtre



04/11/16