Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Sylvain Bernard, lauréat du prix Michel Gouilloud Schlumberger 2016 de l’Académie des sciences

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Sylvain Bernard, lauréat du prix Michel Gouilloud Schlumberger 2016 de l’Académie des sciences

Sylvain Bernard est chargé de recherche CNRS dans l'équipe « Géobiologie » de l'institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (IMPMC, UPMC/CNRS/IRD/MNHN).

© Amélie Verger

 

Minéralogiste géochimiste spécialiste des biosignatures fossiles, les questions scientifiques de Sylvain Bernard sont situées à la frontière entre la minéralogie, la géochimie organique, la nanopaléontologie et la cosmochimie. Reposant sur une approche multi-techniques et multi-échelles, les travaux de Sylvain Bernard visent à mieux contraindre le cycle géologique du carbone organique, véritable traceur des processus de fossilisation.

 

En combinant les outils classiques de la géochimie organique et les outils récents la minéralogie (microscopies électroniques, microspectroscopie Raman et microscopie d’absorption X par rayonnement synchrotron), les différentes études qu’il a menées depuis son doctorat ont permis de montrer que des biosignatures moléculaires peuvent être préservées, du moins en partie, dans des roches très anciennes ayant subi une histoire géologique compliquée.

 

En parallèle, Sylvain Bernard développe des protocoles originaux pour simuler expérimentalement les processus de dégradation des molécules organiques. Sylvain Bernard a monté en 2012 un laboratoire expérimental dédié au sein de l’IMPMC.

Pour en savoir plus :

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (IMPMC, UPMC/CNRS/IRD/MNHN) Nouvelle fenêtre

 

Le prix Michel Gouilloud Schlumberger 2016 de l’Académie des sciences a été créé par la société Schlumberger pour perpétuer la mémoire et l’oeuvre de Michel Gouilloud. Ce prix annuel est destiné à récompenser un jeune chercheur ou ingénieur âgé de moins de 45 ans pour une découverte significative effectuée avant l’âge de 35 ans dans le domaine des sciences de l’Univers (géologie ou géophysique).



02/12/16