Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Marine Bézagu et Rémi Louf, lauréats du prix « Le Monde » de la recherche universitaire 2016

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Marine Bézagu et Rémi Louf, lauréats du prix « Le Monde » de la recherche universitaire 2016

Marine Bézagu et Rémi Louf, anciens doctorants de l’UPMC font partie des lauréats du prix du journal « Le Monde » de la recherche universitaire 2016. Les prix leur ont été remis le mercredi 23 novembre 2016.

 

 

 

Marine Bézagu de l’école doctorale « Chimie moléculaire Paris Centre » a effectué sa thèse au laboratoire de chimie organique de l'ESPCI Paris sous la direction de Janine Cossy et au laboratoire de microfluidique, MEMs et nanostructure sous la direction de Patrick Tabeling. Son travail s’intitule : « Réactions chimiques et mélanges locaux induits par ultrasons : vers une chimiothérapie ciblée ».

 

Le cancer est aujourd’hui un problème de santé publique crucial. Des traitements efficaces existent, cependant, ils sont très généraux et souvent associés à des effets secondaires notables sur les organes sains, qui se traduisent par de nombreux symptômes pouvant conduire jusqu’à l’arrêt des traitements. Face à ce constat, le projet de thèse de Marine Bézagu s’est inscrit dans la volonté de proposer une nouvelle opportunité thérapeutique aux patients souffrant de cancers.

 

La thèse de Marine Bézagu a ainsi porté sur l’utilisation combinée d’ultrasons avec des microgouttes de perfluorocarbone (PFC) injectables in vivo afin de déclencher à distance et de façon spatialement contrôlée l’ouverture de ces microgouttes et la libération de leur contenu, ouvrant ainsi la voie à la fabrication de médicaments directement dans les tumeurs.

 

Rémi Louf de l’école doctorale « Physique en Île-de-France » a effectué sa thèse à l’institut de physique théorique sous la direction de Marc Barthélemy. Son travail s’intitule : « Théories urbaines une approche par la physique statistique ».

 

Bien que les villes nous soient familières, nous sommes loin d'en apprécier toute la complexité. Dans sa thèse, Rémi Louf s'appuie sur sa formation de physicien pour étudier la ville. En analysant les données et à l'aide de modèles inspirés par la physique statistique hors-équilibre, il tente de répondre à des questions simples: pourquoi les grandes villes s'organisent-elles autour de plusieurs centres d'activités et non un ? Peut-on classer les villes ? Quels sont les quartiers les plus ségrégés ?

Pour en savoir plus :

École doctorale « Chimie moléculaire Paris Centre » Nouvelle fenêtre

École doctorale « Physique en Île-de-France »Nouvelle fenêtre

 

Le site du prix « Le Monde » de la recherche universitaireNouvelle fenêtre

 

Laboratoire de chimie organique (CNRS/ESCPCI) Nouvelle fenêtre

Laboratoire de microfluidique, MEMs et nanostructureNouvelle fenêtre

Institut de physique théorique (CEA/CNRS)Nouvelle fenêtre



23/11/16