Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Les projets d'avenir de l'UPMC

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Les projets d'avenir de l'UPMC

Satellites d'étude du climat (©CNES/Illustration P. Carril)

L'enseignement supérieur et la recherche sont devenus des terrains de compétitivité à l'échelle mondiale. Le programme Investissements d'avenir et ses 22 milliards d'euros au titre du grand emprunt national, a pour ambition de favoriser l'excellence scientifique, l'innovation et le renforcement des partenariats économiques. Une série d'appels d'offre a été lancée depuis 2010, auxquels l'UPMC a répondu dans le cadre de Sorbonne Universités, son alliance avec les universités Panthéon-Assas, Paris-Sorbonne, le Muséum national d'histoire naturelle, l'INSEAD, l'université de technologie de Compiègne, le CNRS, l'INSERM et l'IRD.

 

Sorbonne Universités est lauréat de l'appel à projet des Initiatives d'excellence avec son projet SUPER (Sorbonne Universités à Paris pour l'Enseignement et la Recherche). Au coeur du quartier Latin, il vise à promouvoir une université globale capable de se mesurer aux meilleures universités mondiales. SUPER a pour ambition de répondre aux défis du XXIe siècle en promouvant les synergies entre disciplines tant au niveau de la recherche, pour résoudre les problèmes complexes du monde d'aujourd'hui, qu'au niveau de la formation en associant, dès la licence, à une formation disciplinaire solide une ouverture au monde pour développer la créativité, l'autonomie et la capacité d'analyse critique des étudiants et leur permettre d'agir en citoyens éclairés. En un mot, SUPER contribuera à accroître la lisibilité et l'attractivité du système universitaire parisien en constituant un véritable campus au coeur du quartier Latin.

Les laboratoires d’excellence (Labex) : des opérations scientifiques transformantes

L’UPMC est porteur de 9 Labex balayant des disciplines variées : CARMIN est consacré aux mathématiques, MATISSE à l’étude de la matière, MiChem est un projet de chimie, Bio-Psy se concentre sur les désordres psychiatriques, Transimmunom est dédié à l'étude de l'immunité, ILP étudie les constituants de l’Univers et Plas@par les plasmas, Calsimlab porte sur la modélisation et la simulation numériques en recherche et SMART est centré sur le numérique.

L'université est également impliquée dans des Labex portés par d'autres organismes, en premier lieu le projet ICFP porté par le département de physique de l'ENS, dont les forces de l'UPMC représentent 40%.

Faire naître des innovations thérapeutiques : les Instituts hospitalo-universitaires (IHU)

Les IHU se situent au carrefour entre la recherche, les soins aux patients, la valorisation des résultats et l’enseignement. L’Institut ICAN va améliorer la prise en charge des maladies cardiovasculaires, du métabolisme et de la nutrition, tandis que A-ICM se focalise sur les affections du système nerveux comme la maladie d’Alzheimer ou l’épilepsie.

Equipex : pour des équipements de pointe

Toute la communauté scientifique française, mais également le tissu industriel, pourront bénéficier de ces équipements. Deux projets Equipex sont portés par l'UPMC : un réseau pour tester l’Internet du futur (FIT) et un observatoire de l’océan, de la glace et de l’atmosphère composé d’une quinzaine de plateformes flottantes sur l’océan Arctique (IAOOS).

Les biotechnologies pour répondre aux grands enjeux sociétaux

L’Infrastructure nationale en biologie et santé EMBRC-France regroupe les trois stations marines de l’UPMC en un consortium de recherche sur la biologie et l’écologie marines. L'université porte également le projet de bio-informatique MAPPING, qui s'intéresse à la cartographie haute résolution des interactions protéiques à l'échelle du génome.

Des structures dédiées aux relations entre recherche et filières économiques : SATT, IRT et Instituts Carnot

Le renforcement des partenariats université-industrie au niveau national et international est également un enjeu majeur de la recherche menée dans ces grands projets. C’est pourquoi des structures entièrement dédiées aux relations entre le monde scientifique et le monde économique ont été créées : la Société d’accélération du transfert de technologie LUTECH et l’Institut de recherche technologique (IRT). La labellisation de nombreux laboratoires de l’UPMC en tant qu’Instituts Carnot va également dans ce sens.

Un projet d'initiative d'excellence en formation innovante

Porté par l'UPMC, le projet TIL proposera une formation appliquée aux métiers de la longévité et de l'autonomie, en s'appuyant sur la transdisciplinarité et sur les université partenaires du projet en France et au Québec.

 

A consulter :

Les investissements d'avenirNouvelle fenêtre sur le site de Sorbonne Universités