Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Un nouveau pas sur le chemin des origines de la vie

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Un nouveau pas sur le chemin des origines de la vie

Une grande partie des travaux sur les origines de la vie se concentre sur les premières traces de vie bactérienne, avec pour objectif de découvrir comment s’est formé le plus vieil ancêtre commun : un organisme dont sont issues l’ensemble des espèces vivant sur terre. Des chercheurs du laboratoire de réactivité de surface (LRS, UPMC/CNRS), du laboratoire d'archéologie moléculaire et structurale (LAMS, UPMC/CNRS), et de l’institut de systématique, évolution, biodiversité (ISYEB, UPMC/CNRS/MNHN/EPHE), sont parvenus à synthétiser des molécules précurseurs de l’ARN, molécule biologique présente chez tous les êtres vivants, dans un système reproduisant l’environnement géochimique de la terre primitive. Ces travaux sont publiés dans la revue Angewandte Chemie International Edition.

Formation d’adénosine monophosphate et de phosphoribosyl-pyrophosphate sur une surface de silice.

Pour en savoir plus :

Laboratoire de réactivité de surface (LRS, UPMC/CNRS)Nouvelle fenêtre

Laboratoire d'archéologie moléculaire et structurale (LAMS, UPMC/CNRS)Nouvelle fenêtre

Institut de systématique, évolution, biodiversité (ISYEB, UPMC/CNRS/MNHN/EPHE)Nouvelle fenêtre

 

Référence :

Mariame Akouche, Maguy Jaber, Marie-Christine Maurel, Jean-Francois Lambert & Thomas Georgelin. A molecular vestige of the origin of life on minerals: phosphoribosyl-pyrophosphate. Angew. Chem. Int. 30 mai 2017. DOI: 10.1002/anie.201702633

 

Source : CNRS/INC.



13/06/17