Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Des matériaux bidimensionnels étonnamment réactifs au contact de l’eau

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Des matériaux bidimensionnels étonnamment réactifs au contact de l’eau

Grâce à leurs remarquables propriétés, les matériaux bidimensionnels, comme le graphène ou le nitrure de bore, font l’objet d’intenses recherches en nanosciences. Découverte surprenante : certains présentent une réactivité inattendue vis-à-vis des espèces ioniques de l’eau. Dans le cadre d’une collaboration entre physiciens et chimistes, des chercheurs de l’unité PASTEUR (ENS/CNRS/UPMC) en dévoilent la raison. Extrêmement prometteurs pour leur application dans la production d’énergie renouvelable, ces travaux sont publiés dans la revue J. Phys. Chem. Lett.

 

Vignette : adsorption forte d’un anion hydroxyde (OH-) à la surface d’un feuillet de nitrure de bore hexagonal (h-BN) modélisée par une simulation quantique basée sur la théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT). Ce phénomène d’adsorption explique la charge négative du feuillet au contact d’une eau saline. Les atomes de bore (B), nitrure (N), oxygène (O) et hydrogène (H) sont respectivement représentés par des sphères jaune, bleue, rouge et blanche. © Benoit Grosjean, ENS/UPMC

Pour en savoir plus :

Laboratoire PASTEUR (ENS/CNRS/UPMC)Nouvelle fenêtre

 

Référence :

Benoit Grosjean, Clarisse Pean, Alessandro Siria, Lydéric Bocquet, Rodolphe Vuilleumier and Marie-Laure Bocquet. Chemisorption of Hydroxide on 2D Materials from DFT Calculations: Graphene versus Hexagonal Boron Nitride. J. Phys. Chem. Lett. 3 novembre 2016. DOI: 10.1021/acs.jpclett.6b02248

 

Source : CNRS/INC.



15/03/17