Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Home, smart home

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Home, smart home

L’intelligence ambiante au service de la santé des personnes âgées

Avec l'âge, les gestes du quotidien (la toilette, les repas, les déplacements) se transforment un véritable fardeau et la communication se fait plus rare. Dans un contexte de vieillissement global de la population, l’équipe de recherche Pervasive Access and Wellbeing Management (PAWM) de l’unité mixte de recherche internationale IPAL (Université Nationale de Singapour/Université Joseph Fourier/CNRS/Agency For Science Technology Research/UPMC/Institut Mines-Télécom) a conçu et réalisé des systèmes informatiques intelligents domotiques, pour maintenir à domicile des personnes âgées en situation de dépendance, ou de retour d’une hospitalisation de longue durée.

 

Des professionnels qualifiés accompagnent la personne âgée dans les actes primordiaux du quotidien : l'aide-ménagère s’occupe des travaux d'entretien et d'hygiène, l'aide à domicile l’assiste dans ses tâches ménagères et administratives et crée une relation forte pour rompre l’isolement. Le garde-malade apporte une surveillance particulière après une sortie d'hôpital ou suite à une maladie aiguë.

 

Une application sur tablette pour le rappel de prise de médicaments. © IPAL

 

Les seniors peuvent ainsi équiper leur maison de matériel de maintien à domicile pour conserver le plus longtemps possible leur autonomie. Selon les cas, ils pourront avoir besoin d'une baignoire à porte, d'un monte-escalier, d'un scooter électrique, etc. En cas de maladie grave ou après une hospitalisation, il est aussi possible d'utiliser du matériel d'hospitalisation à domicile et un dispositif de téléassistance pour prévenir en cas de problème (chute, malaise) ou pour localiser la personne (et à terme lui apporter un minimum d’informations critiques) en cas de déplacement à l'extérieur de son domicile.

 

Intelligence ambiante pour l'assistance aux personnes

L'assistance informatique à domicile aux personnes âgées, en situation de handicap (par exemple, maladie d’Alzheimer) ou subissant une maladie chronique (par exemple, un diabète de type 2) représente une problématique de première importance en France et à Singapour, face à l’augmentation du nombre de personnes âgées et dépendantes. Le but est d’augmenter, au quotidien, l’autonomie des personnes diminuées mentalement ou physiquement à l’aide de systèmes informatiques intelligents, spécialement conçus pour leurs besoins.

 

Un système d’assistance à domicile pour personnes âgées présentant des troubles cognitifs (Activity Monitoring and UI Plasticity for supporting Ageing with Mild Dementia at Home, AMUPADH) a été ainsi mis en place sur une plateforme de service dotée de capteurs et de solutions de détection de contexte. Cette solution interactive peut communiquer avec des appareils connexes tels que les téléviseurs, les téléphones mobiles Iphone® et Androïd®, les tablettes PC…

 

La plateforme est capable d’identifier les informations contextuelles d’un scénario particulier et d’afficher des informations sur le service et l’équipement spécifique offrant ainsi une interaction intelligente. Dénué de caméra pour des raisons de respect de la vie privée, le système se base sur des capteurs lightweight (peu coûteux, maniables) et assure une solution non intrusive dans le quotidien des utilisateurs. Le middleware a été construit sur une base ontologique, en utilisant un raisonnement et en suivant une approche sémantique. Sur ces sujets, les travaux de cet axe se recoupent avec ceux de l’axe compréhension d’images biomédicales haut contenu (Biomedical Image Understanding, BMIU), permettant la création à l’IPAL d’une expertise dédiée à l’exploration des espaces (visuels et ambiants), basée sur la sémantique et le raisonnement. Ces technologies sont inspirées du web sémantique, ce qui présente un gage de maintenance et de progression de ces technologies par cette communauté scientifique et technologique très étendue.

 

La généralisation des solutions domestiques ou d’environnement de proximité, d’aide et d’assistance à la personne, combinée aux logements et centres de vie publiques intelligents, devrait permettre de maintenir, dans des conditions dignes et quasi-autonomes, une majorité des personnes âgées à domicile ou dans leur environnement habituel, jusqu’au terme de leur vie en préservant leur autonomie, leur confort et leur sécurité grâce aux technologies domotiques intelligentes et transparentes.

Pour en savoir plus :

Unité mixte de recherche internationale IPAL (Image & Pervasive Access Lab, Université nationale de Singapour/Université Joseph Fourier/CNRS/Agency For Science Technology Research/UPMC/Institut Mines-Télécom)Nouvelle fenêtre

 

Activity Monitoring and UI Plasticity for supporting Ageing with Mild Dementia at Home, AMUPADHNouvelle fenêtre

 

L’IPALNouvelle fenêtre est un laboratoire de recherche bilatéral Franco-Singapourien créé en 1998 et animé à ses débuts par des chercheurs français et singapouriens travaillant dans le domaine de l'indexation et la recherche d'images par le contenu ainsi que l’analyse du traitement de l’image. Depuis 2007, ce laboratoire de recherche est devenu une unité mixte internationale (UMI) CNRS, renforçant la collaboration de recherche étroite entre les quatre partenaires historiques : l’Université Nationale de SingapourNouvelle fenêtre (NUS), l’Agence de Singapour pour la Science, la Technologie et la RechercheNouvelle fenêtre (A*STAR), l’Université Joseph Fourier de GrenobleNouvelle fenêtre (UJF) et le CNRSNouvelle fenêtre. L'UMI CNRS a renouvelé en 2011 sa convention d’engagement bilatéral pour quatre années supplémentaires. L’université Pierre et Marie Curie et l’institut Mines-Télécom ont rejoint le laboratoire IPAL à cette occasion, en renforçant ainsi ses liens avec la communauté française.

 

Daniel Racoceanu, professeur à l’UPMC a participé à la création de l’unité mixte de recherche internationale (UMI CNRS) IPAL (Image & Pervasive Access Lab), en assurant sa direction entre 2008 et 2014.

 



29/10/14