Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Institut Oswaldo Cruz/Institut de myologie : 1 – myopathie de Duchenne : 0

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Institut Oswaldo Cruz/Institut de myologie : 1 – myopathie de Duchenne : 0

La myopathie de Duchenne ou dystrophie musculaire de Duchenne, est une maladie génétique provoquant une dégénérescence progressive de l’ensemble des muscles de l’organisme. Elle est liée à une anomalie du gène DMD, responsable de la production d’une protéine impliquée dans le soutien de la fibre musculaire.

 

De part et d’autre de l’Atlantique, les équipes française de Gillian Butler-Browne, directrice de recherche Inserm au Centre de recherche en myologie (CNRS/UPMC/Inserm/association française contre les myopathies), et brésilienne de Wilson Savino, chercheur au laboratoire de recherches sur le thymus (Institut Oswaldo Cruz, Fondation Oswaldo Cruz, Brésil) entretiennent depuis de nombreuses années de véritables liens de coopération scientifique de recherche en santé et mettent tout leur savoir-faire au service des patients.

 

Depuis 2003, des échanges de plus ou moins longue durée de chercheurs, post-doctorants et doctorants, ont contribué au développement de thèmes de recherche centrés sur la physiopathologie et la thérapie cellulaires de dystrophies musculaires. La création du laboratoire international associé de « Thérapie cellulaire et d'immunothérapie » est venue sceller de façon officielle et durable toutes ces formes de collaborations entre l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et la Fondation Oswaldo Cruz, à travers un projet multidisciplinaire et une série d’approches méthodologiques.

 

À ce jour, la complémentarité des équipes a permis d’analyser le mécanisme et le rôle de la migration des leucocytes dans la physiopathologie de dystrophies musculaires, en particulier la dystrophie musculaire de Duchenne, et de décrypter les mécanismes qui contrôlent le succès de la thérapie cellulaire ayant comme but la correction ou amélioration des dystrophies musculaires. Un accord de renouvellement du LIA est en cours de signature.

Pour en savoir plus :

Les directeurs du LIA :

Gillian Sandra Butler-Browne, Institut de myologie, Paris

Wilson Savino, Laboratory on Thymus Research, Oswaldo Cruz Institute, Rio de Janeiro, Brésil

 

Centre de recherche en myologie (CNRS/UPMC/Inserm/association française contre les myopathies)Nouvelle fenêtre

 

Équipe « Régénération, Physiopathologie & Approches thérapeutiques : modèles cellulaires »Nouvelle fenêtre

Nouvelle fenêtre

 Nouvelle fenêtre

Institut de myologieNouvelle fenêtre

 

Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico (CNPq)Nouvelle fenêtre

 

Fondation Oswaldo CruzNouvelle fenêtre

 

Les LEA et LIA

Les laboratoires européens associés (LEA) et les laboratoires internationaux associés (LIA) sont des structures de coopération virtuelles qui ont pour objectif de constituer, à partir d'une coopération déjà existante entre un laboratoire Inserm et un laboratoire étranger, un programme de recherche commun. Formalisé par la signature d'une convention de partenariat pour 4 ans, renouvelable sous réserve d'évaluation, leur mise en place repose avant tout sur l’excellence scientifique des équipes partenaires et du projet de recherche proposé. La création d'un LEA/LIA doit apporter une réelle valeur ajoutée à la collaboration existante, en termes de synergie et de complémentarité d'expertise, d'échanges répétés et/ou de longue durée de chercheurs, d'accès croisé à des infrastructures de recherche et à des financements nationaux, et contribuer ainsi à renforcer la visibilité européenne et internationale, notamment au travers du développement de projets de plus grande envergure s'inscrivant dans des programmes de financements européens et internationaux.



31/07/14