Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Le Brésil, un partenaire privilégié pour Sorbonne Universités

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Le Brésil, un partenaire privilégié pour Sorbonne Universités

Partenaire historique de plusieurs des établissements membres de Sorbonne Universités, le Brésil fait partie des zones géographiques prioritaires pour le développement de relations stratégiques à l’échelle de Sorbonne Universités. Sciences dures et sciences humaines et sociales, formation et recherche de haut niveau : l’actualité récente a confirmé le périmètre élargi et les ambitions de programmes qui structurent une active coopération.

 

Des liens historiques forts

Les établissements membres de Sorbonne Universités entretiennent de longue date des liens étroits avec le Brésil. Une des manifestations les plus emblématiques est la Chaire d’histoire du Brésil occupée jusqu’en septembre 2014 par le Professeur Luíz Felipe de Alencastro à Paris-Sorbonne.

 

La participation active des membres de Sorbonne Universités aux programmes de coopération bilatéraux franco-brésiliens est une autre expression de cette relation ancienne et suivie. À travers CAPES-COFECUB, pour la recherche collaborative et la formation doctorale, BRAFITEC, pour la formation d’ingénieurs, et plus récemment Sciences sans frontières, programme national d’internationalisation de l’enseignement supérieur et de la recherche du Brésil, Sorbonne Universités contribue à tisser les relations entre les deux pays.

 

Sur le plan de la recherche aussi, la cartographie des outils internationaux mis en œuvre par les grands organismes fait apparaître de nombreux partenariats impliquant les établissements membres de Sorbonne Universités : trois projets internationaux de cooperation scientifique (PICS, CNRS/UPMC), un laboratoire international associé (LIA, Inserm/UPMC), un laboratoire mixte international (LMI, IRD/CNRS/MNHN/UPMC). La présence à Brasilia d’un bureau de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), doit également être soulignée.

 

Ces liens ont été mis en valeur à l’occasion de la visite en France en octobre 2013 de M. Aloizio Mercadante, alors ministre de l’Éducation du Brésil, qui a choisi la Sorbonne pour s’adresser à un large public de jeunes Brésiliens participants à ces programmes et accueillis par les établissements de Sorbonne Universités.

 

Une nouvelle dynamique

Avec la création de Sorbonne Universités et la mise en œuvre de la stratégie internationale du projet d’Initiative d’Excellence, le partenariat avec le Brésil est porté par une dynamique et une ambition nouvelles et peut s’appuyer sur des moyens nouveaux.

 

En juin 2013, un accord a été signé entre Sorbonne Universités et la CAPES (organisme fédéral brésilien en charge notamment du financement de la mobilité internationale) pour lancer un programme de licence internationale (PLI). Entièrement financé par la CAPES et porté par l’UPMC et Paris-Sorbonne, ce programme a permis, dès l’année 2013-2014, à une première cohorte de 72 futurs enseignants du secondaire brésiliens de venir se former en France. Ce projet, qui constitue une des toutes premières réalisations de Sorbonne Universités à l’international, a permis de bénéficier de la valeur ajoutée d’une approche consortiale à l’international : capacité de se positionner auprès du partenaire brésilien sur une demande concernant aussi bien les sciences dures que les sciences humaines et sociales ; organisation d’une solution de logement commune ; mise en place d’un programme de formation en français langue étrangère sur mesure par Paris-Sorbonne pour l’ensemble des étudiants ; concertation permanente et échange de bonnes pratiques entre les Directions des relations internationales de Paris-Sorbonne et de l’UPMC. L’appel d'offre PLI 2014 a été lancé pour accueillir 20 étudiants supplémentaires.

 

Autre partenariat emblématique lancé dans le cadre de Sorbonne Universités au Brésil : le projet GloboAtlantico développé avec l’Université Fédérale Fluminense à Niteroi (UFF) dans l’État de Rio de Janeiro. S’appuyant sur les activités du laboratoire mixte international IRD/CNRS/UPMC/MNHN (tous membres de Sorbonne Universités) associé à l’UFF, ce projet vise à décliner un programme de travail commun – dans les domaines de la recherche et de la formation – autour de la thématique transversale des « changements globaux ». GloboAtlantico a déjà donné lieu à un séminaire de recherche commun en mai 2013, suivi, en novembre 2013, d’un colloque international ciblé sur les sciences de la mer qui fut également l’occasion de signer un accord-cadre de coopération entre Sorbonne Universités et l’UFF. Une école d’été est prévue pour les étudiants de master français et brésiliens, dont le diplôme bénéficiera du label GloboAtlantico.

 

GloboAtlantico prendra la forme d'un appel d'offre Convergences@Sorbonne universités en collaboration avec la Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado do Rio de Janeiro (Faperj) et inclura des participations non seulement de l'UFF, mais d'autres établissements de l'État de Rio sur le thème du climat, de l'environnement et des sciences de la mer.

 

Des perspectives prometteuses

Ces premières activités menées par Sorbonne Universités, portant sur des formes innovantes de collaboration internationale, ouvrent la voie à de nouveaux programmes qui permettront la consolidation d’un partenariat stratégique avec le Brésil.

 

Ainsi en décembre 2013, à l’occasion de la visite d’Etat du Président de la République au Brésil, Sorbonne Universités a signé un nouvel accord avec la CAPES qui prévoit la mise en place d’un programme de « Chaires CAPES à la Sorbonne » destiné à permettre la mobilité et le séjour au sein de Sorbonne Universités de chercheurs brésiliens de haut niveau.

 

Avec ce programme, qui sera prochainement mis en œuvre, Sorbonne Universités rejoint Harvard, Brown, Oxford et Cambridge parmi les universités bénéficiant de ce partenariat d’exception avec la CAPES.

 

Source : article paru dans la newletter de Sorbonne Universités et réactualisé.



10/06/14