Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

L'université des patients s'exporte au Québec

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

A voir

Année 2016/2017 :

Calendrier universitaireNouvelle fenêtre

Modalités de contrôle des connaissances :

MCC licenceNouvelle fenêtre

MCC masterNouvelle fenêtre

 

Année 2017/2018 :

Calendrier universitaireNouvelle fenêtre

Arrêté relatif aux inscriptionsNouvelle fenêtre

Modalités de contrôle des connaissances :

MCC LicenceNouvelle fenêtre

MCC MasterNouvelle fenêtre

MCC MEEFNouvelle fenêtre

 

Scolarités :

L'université des patients s'exporte au Québec

Logée à la faculté de médecine Pierre et Marie Curie à Paris et soutenue par la fondation partenariale de l’université Pierre et Marie Curie (UPMC), l'université des patients ne cesse de se développer. Elle sera bientôt proposée à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pour les personnes vivant avec une maladie chronique. Cette déclinaison de l'approche pédagogique fondée par le professeur Catherine Tourette-Turgis est l'opportunité pour ces patients de se former et de devenir experts de leur maladie.

Ce partenariat international permet à l’UQAR d’élargir son champ d’action en sciences de la santé. « L’Université des patients s’inscrit dans notre volonté de faire une différence dans notre milieu par des initiatives qui contribuent à outiller la population pour lui permettre d’agir sur sa santé », explique François Deschênes, vice-recteur à la formation et à la recherche à l’UQAR. Le premier volet de la formation non créditée offerte par le service de la formation continue de l’UQAR a réuni douze patients-experts atteints principalement de problèmes rhumatologiques. « Cette première phase se terminera bientôt et à la suite de celle-ci, nous ferons une analyse des retombées afin de vérifier les acquis et l’atteinte des objectifs, dont celui de la santé des patients, malgré la maladie. On verra par la suite si on élargit à d’autres maladies chroniques. » explique-t-il. Tout au long de cette formation de six semaines, donnée par une équipe interdisciplinaire incluant des patients experts, ils ont abordé différentes thématiques : une meilleure compréhension et gestion de la maladie et de la douleur, les stratégies pour vivre le quotidien avec la maladie et améliorer sa qualité de vie, l’implication dans son plan de traitement et les façons d’améliorer la communication avec ses proches et les professionnels de la santé. Une élève de cette première cohorte-pilote, Lucie Martel, patiente experte en rhumatologie et atteinte de spondylarthrite, évoque sa volonté de ne pas être passive face à la maladie. « Je voulais être proactive et être capable de fonctionner dans la vie de façon plus positive. » L’université des patients développe en effet les capacités d’autoprise en charge de sa santé (empowerment), sensibilise le patient à son rôle de partenaire dans le cadre de sa maladie chronique, lui permettre d’étudier un sujet qui le touche directement. Autant d’éléments qui permettent aux participants selon la fondatrice et responsable de l’Université des Patients de l’université Pierre-et-Marie-Curie, Catherine Tourette-Turgis, de « retrouver leur sentiment d’utilité sociale et leur confiance en soi ».

 

© droits réservés, site officiel de l'UQAR

En savoir plus

Devenir un acteur de santé avec l'université des patients

Leçon inaugurale de l'université des patients

Site officiel de l'université des patientsNouvelle fenêtre

 

 

 

 

 

 



10/05/17