Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

L’UPMC se lance dans l’aventure des MOOC

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Service général des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (SGTICE)

Campus Jussieu 4, place Jussieu

75252 PARIS cedex 05

Bâtiment Atrium - 1er étage

Tél. 01 44 27 50 90

Fax 01 44 27 21 24

Mél. : direction-sgtice@upmc.fr

A voir

Année 2016/2017 :

Calendrier universitaireNouvelle fenêtre

Modalités de contrôle des connaissances :

MCC licenceNouvelle fenêtre

MCC masterNouvelle fenêtre

 

Année 2017/2018 :

Calendrier universitaireNouvelle fenêtre

Arrêté relatif aux inscriptionsNouvelle fenêtre

Modalités de contrôle des connaissances :

MCC LicenceNouvelle fenêtre

MCC MasterNouvelle fenêtre

MCC MEEFNouvelle fenêtre

 

Scolarités :

L’UPMC se lance dans l’aventure des MOOC

Le cours sur la programmation sous iPhone et iPad est en tête des téléchargements sur la plateforme de l’UPMC, elle-même en tête des téléchargements des portails iTunes francophones. Aucun MOOC (Massive Open Online Courses) sur cette programmation n’existait jusqu’à présent en français : il n’en fallait pas plus pour que l’université saute le pas. Le premier MOOC de l’UPMC, issu d’un cours de deuxième année de master, sera accessible dès le 28 avril 2014 sur la plateforme France Université Numérique (FUN), lancée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. 3169 personnes sont déjà inscrites. Fabrice Kordon, professeur au LIP6 (CNRS/UPMC) coordonne le MOOC.

Des cours ouverts à tous sur Internet

 

En 2008, les universités américaines ont subi de plein fouet la crise. Conséquences désastreuses pour les universités : le système de bourse et de financement des études, compensant le coût de la scolarité, a été très largement réduit. « Face à ce problème et à l’évolution des nouvelles technologies de l’information, les américains se sont posés la question d’avoir un autre modèle et ont donc imaginé des cours en ligne, à la fois pour réduire le coût pour les étudiants et pour rentabiliser les cours en touchant de nouvelles cibles » explique Fabrice Kordon. Aux Etats-Unis, les cours ont été enrichis de contenus supplémentaires et de QCM.

En Europe, le modèle est différent : il s’agit plutôt d’assurer le rayonnement des établissements en permettant à un public nouveau d’accéder à des enseignements du supérieur dans le cadre de la formation permanente ou du dialogue nord/sud, grâce à l’association avec des établissements en Afrique francophone par exemple.

 

Simultanément, les universités françaises, dont l’UPMC, avaient commencé dès 2008 à publier des séquences de cours sur leur site puis sur iTunes University, un espace dédié aux contenus universitaires de l’iTunes Store d’Apple. « En 2010, Apple nous avait déjà contacté à propos de la mise en ligne de cours sur la programmation iOS en français sur la plate-forme iTunesU. Deux ans plus tard, ces vidéos étaient en tête des téléchargements de l’université sur iTunesU. Le service de Formation Ouverte et A Distance (FOAD) de l’UPMC s’intéresse naturellement aux nouvelles techniques permettant l’enseignement à distanc et, a pensé qu’il y avait une carte à jouer pour une première expérimentation », précise Fabrice Kordon.

Une innovation pédagogique

 

Pour se lancer dans l’aventure des MOOC, l’UPMC a donc privilégié un cours rôdé qui a déjà été filmé. Afin de toucher un public plus large et de fixer le pré-requis du MOOC à un niveau licence, Fabrice Kordon a étendu à 10 semaines ce cours, s’enseignant en 7 semaines en 2e année de master. 119 vidéos de 2 à 17 minutes ont été tournées avec le Centre de Production Multimedia de l'UPMC. Les vidéos seront mises en ligne de manière échelonnée. La charge de travail est d’environ 5h30 par semaine mais « suivre  un MOOC implique plus de motivation qu’un cours présentiel » prévient Fabrice Kordon.

Le MOOC sur la programmation est destiné à des apprenants connaissant déjà la programmation. Ils étudieront l’environnement de développement d’Apple, la méthode pour construire des applications, et l’usage d’éléments caractéristiques d’un Smartphone : gyroscope, appareil photo, carnet d’adresses… L’objectif à terme est d’être capable de développer une application de qualité professionnelle sur iOs.

A l’issue de ces 10 semaines, les étudiants obtiendront une attestation de suivi délivrée par la plateforme FUN.

Les MOOC représentent également un challenge pédagogique pour les enseignants. « On ne fait pas un MOOC comme on fait un cours en amphi. Il faut repenser les cours de manière différente et prévoir des séquences de 15 minutes maximum avec un exercice, des tests de connaissances et des liens vers des ressources externes.

Les 1001 enjeux des MOOC

 

« C’est une nouvelle opportunité pour la France de rayonner auprès des pays francophones » commente Fabrice Kordon. Les 3169 inscrits sont originaires de Belgique, Canada, Espagne, des pays du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne ou encore de Suisse. Les MOOC permettent de désenclaver un public ayant des difficultés à se déplacer à l’université mais aussi d’être utile pour les personnes suivant une formation continue.

La capacité à innover sur des points pédagogiques à l’université est un enjeu primordial pour Fabrice Kordon. « Je suis intéressé plus que tout par les enjeux pédagogiques des MOOC. Il y aura un impact sur l’enseignement présentiel « classique » même si le modèle MOOC ne prend pas ».

 

Le MOOC « programmation sur iPhone et iPad » débutera officiellement le 28 avril 2014. Un retour d’expérience sur les MOOC sera organisé en juillet 2014 par l’UFR d’ingénierie.

D’autres MOOC devraient voir le jour à l’UPMC.

 

Le teaser vidéo de présentation du MOOC de Fabrice KordonNouvelle fenêtre 

S'inscrire pour la session 2015 du MOOC sur FUNNouvelle fenêtre

 



10/12/14