Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

UE4 – Duo Patient Soignant

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

UE4 – Duo Patient Soignant

Présentation pédagogique de l’UE

a) Objectifs de l'Unité d'Enseignement


Cette UE consiste en une sensibilisation des étudiants aux spécificités et à la complexité de l’interaction entre un soignant et personne vivant avec une maladie chronique.
Le cours magistral abordera les définitions des concepts de santé et de maladie, de maladie chronique, la manière dont a été pensée la relation médecin / patient au fil des échanges entre médecins et philosophes (depuis Hippocrate jusqu’à la philosophie de la médecine contemporaine).

D’un point de vue plus pratique (TD) le diabète sera pris comme fil conducteur. On examinera à partir de cet exemple de maladie chronique, toutes les facettes du duo médecin-patient de différents points de vue :
-    celui du colloque singulier ou s’échangent des informations sur la santé de la personne, sur sa maladie et les traitements et ou se construit la confiance
-    celui du groupe accompagnant le malade et la maladie en offrant un programme éducatif, centré sur le patient et qui individualise la prise en charge de la « vie avec la maladie »
-    celui de la société qui pense l’éthique et définit les libertés et le choix, qui délimite le respect de l’autre
 
En termes de compétences, l’intention de ce module est permettre aux étudiants d’approcher la réalité de la vie avec la maladie pour prendre conscience de la différence entre le soin prescrit et le soin vécu dans un quotidien. La participation des associations de patients et de patients experts offrira des temps d’échanges mais aussi de jeux de rôle et de mises en situation donnant aux étudiants l’expérience vécue d’une interaction humaine autour de la maladie et des traitements.

L’éducation thérapeutique dans la cadre de  sa mise en Âœuvre récente imposée par la Loi HPST de 2009 donnera l’exemple de la déclinaison multifacettes d’une offre d’accompagnement dans la perspective du « care » et permettra la mise en évidence de la complexité des besoins d’une personne vivant chaque jour avec une maladie, de la nécessité de s’appuyer sur les données de la recherche et de la difficulté de concevoir l’évaluation des services déployés.

b) Compétences à acquérir


Les enseignements en cours et TD aborderont les thématiques suivantes toujours en prenant l’exemple du diabète :
•    Maladie chronique, qualité de vie, quantité de vie : définitions
•    Modalités d’adaptation à la maladie chronique : résilience, « coping », motivation, déni
•    Education thérapeutique : définition, objectifs et impact
•    Les associations de patients et d’usagers : actions, organisation, rôles, démocratie sanitaire
•    Définition éthique de la santé/maladie
•    Consentement, éthique de l’annonce, des soins, de l’observance
•    Ethique du traitement : choix thérapeutiques, arrêt des soins, fin de vie
•    Ethique de la recherche clinique : consentement au protocole, information éclairée, bases de données, biothèques
•    Organisation de la santé pour les maladies chroniques : parcours de soins, accès aux soins, médecine basée sur les preuves, égalité des soins

c) Fonctionnement de l’UE


L’enseignement magistral partira d’une réflexion sur les notions de santé et de maladie et sur la définition de la maladie chronique. On abordera à partir de là les différentes manières de penser la relation médecin-patient et les dangers inhérents à cette relation. On traitera aussi la question du parcours de soin (risque de spécialisation et de morcellement du soin, mise à l’épreuve de la subjectivité du malade). Enfin les notions éthiques propres à la relation médecin-patient seront abordées (principes de la bioéthique, autonomie, consentement, question de l’annonce, suivi du patient).
Les étudiants pourront choisir parmi les textes proposés en cours magistral un texte sur lequel ils travailleront en groupe de 4 maximum, en essayant de développer des points de vue différents sur le texte (philosophique, sociologique, médical, biologique). Chaque membre du groupe remet un travail écrit sur le texte étudié.
L’autre partie de la note sera constituée par une évaluation sur table : quelques questions de cours auxquelles il sera demandé de répondre de manière argumentée, en développant aussi la réflexion sur des cas et des exemples précis de maladies chroniques.
 

Descriptif de l’UE


Nombre de crédits : 3 ECTS

Volumes horaires globaux :

  • Cours : 15 heures
  • Travaux pratiques : 10 heures (5 séances de 2 heures)

Barème total/100 :

  • mémoire /50,
  • examen écrit /50.

Période S5

Responsables


Claire Crignon, MCU, Paris Sorbonne
Claire.crignon@paris-sorbonne.fr

Corinne Isnard Bagnis, PUPH UPMC
Service de Néphrologie, Hôpital Pitié Salpetrière et Institut d’Education Thérapeutique, UPMC
Tél : 01 42 17 72 27
Corinne.bagnis@aphp.fr
 

Secrétariat

Aurore Gilet
DGFIP, Tour Zamansky, 20ème étage, Bureau 2006, BC 601
Tél : 01 44 27 25 56
aurore.gilet@upmc.fr

 

Code : 3HS53



03/07/17