Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Video

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

A voir

Les boîtiers réponse révolutionnent les cours de physique

  

Des enseignants-chercheurs en physique de l’UPMC ont choisi de mettre à disposition de leurs étudiants des boitiers réponses pendant les cours magistraux. L’objectif est de mesurer en direct la bonne compréhension par les étudiants des points essentiels de leurs cours.

 

Comment ça marche ? Lorsqu’un concept difficile est abordé durant le cours, l’enseignant pose une question à choix multiple aux étudiants qui répondent individuellement et anonymement à l’aide d’un boitier réponse. L’enseignant dispose ainsi, en temps réel, d’indications sur la compréhension des étudiants. S’il s’avère qu’un point n’est pas bien compris, l’enseignant incite les étudiants à s’expliquer mutuellement leur réponse.

Test auprès des étudiants et des enseignants-chercheurs. Ces méthodes innovantes d’enseignement interactif à l’aide de boitiers sons ont été testées auprès de plus de 800 étudiants, l’année dernière à l’UPMC, avant d’être reconduites cette année. Venue des Etats-Unis, cette démarche a eu des effets très positifs sur la motivation et la participation des étudiants. Pour Fabrice Chemla, vice-président de la formation initiale et continue, « les priorités de l’UPMC en terme d’éducation sont de libérer la créativité et l’innovation pédagogique, essentiellement en licence. Cette expérimentation va dans ce sens car elle augmente de manière très significative la capacité d’acquisition des étudiants. L’objectif est maintenant de diffuser ces pratiques le plus largement possible auprès de tous les départements de formation de l’UPMC. »

Les boitiers ont séduit étudiants et enseignants. Pour les enseignants, cela a vraiment « permis de réveiller les étudiants et de mettre en valeur certains concepts qui passaient généralement inaperçus dans un cours magistral »… L’utilisation du boitier a permis aux étudiants « d’être plus actifs et dans le coup » et les a incités à « être davantage en  interaction avec le professeur et pas simplement passifs sur leur siège ». Visionner les témoignages des uns et des autres dans cette vidéo.



14/01/13