Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Les plantes font-elles des Mathématiques (bien avant nous) ?

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Recevez nos informations

La direction de la culture de l'UPMC organise tout au long de l'année des évènements culturels sur les sites de Jussieu et des Cordeliers.

Pour recevoir régulièrement des informations sur ces événements, envoyez-nous un courriel avec vos prénom, nom et adresse mail à info.culture@upmc.fr.

 

Nous vous ...

» En savoir +

Contact

Direction de la culture
UPMC - BC 603
4, place Jussieu 75252 Paris cedex 05
Tél. : 01 44 27 21 00
info.culture@upmc.fr

  • Directrice par intérim : Sophie Cluet
  • Chargée de mission Science-Société : Cécile Nécol tél. 01 44 27 29 13
  • Chargée de mission Patrimoine scientifique et médical : Frédérique Andry-Cazin tél. 01 44 27 35 70

Les plantes font-elles des Mathématiques (bien avant nous) ?

 Dans le cadre du trimestre de recherche Dynamiques stochastiques hors d'équilibre,
l'institut Henri Poincaré vous invite à la conférence tous publics :
 
" Les plantes font-elles des Mathématiques (bien avant nous) ? "
 
Le mercredi 17 mai à 18h00,
avec Stéphane Douady, CNRS et Université Paris Diderot
 
Les plantes ont a première vue des formes trop variées et complexes. Mais justement, elle peuvent présenter des formes fractales parfaites, bien plus mathématiquement pures (et simples) que les cours de la bourse ou les côtes de l'Esterel. Et cela peut s'expliquer par leur algorithme même de croissance. Elles s'amusent aussi à présenter des arrangements de feuilles ou fleurs, avec des nombres de spirales qui sont exactement des nombres de Fibonacci. Comment l'expliquer ? Encore une fois, en regardant comment les plantes poussent, on voit qu'elles sont contraintes de suivre des règles d’addition qui mènent directement à Fibonacci. Enfin, la forme des feuilles a l'air irrégulière et très variable. Pourtant, elles peuvent aussi souvent être seulement construites avec des règles géométriques simples comme les ribambelles de papier. Bref ces exemples nous montrent qu'au lieu de regarder les plantes comme des compagnons bien immobiles et décoratifs (ou nourrissants), nous pourrions les regarder un peu mieux et nous en inspirer.

 
>> Informations pratiques <<
Gratuit dans la limite des places disponibles, sur inscription
Inscrivez vous en ligneNouvelle fenêtre

 
Adresse
Institut Henri Poincaré
11 rue Pierre et Marie Curie
Paris 5eme

 
 
www.ihp.frNouvelle fenêtre



11/05/17